Le plaidoyer sur la prise en compte de la problématique du Bassin du Congo a été une fois de plus fait à la conférence sur les changements climatiques organisée par la Banque de France, la Fondation pour les Études et Recherche sur le Développement International et l’Agence Française de Développement.

Par admin6583

Invitée à cette Conférence, tenue sous le thème  » Face au changement climatique : quels choix financiers pour l’Afrique ? », la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo, coordinatrice technique de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC), Arlette SOUDAN-NONAULT, a repris son bâton de pèlerin pour présenter à ses interlocuteurs le Fonds Bleu, instrument financier de la CCBC, lequel porte plus 240 projets de développement durable, issus des Contributions Déterminées au Niveau National ( CDN) des pays de l’Afrique subsaharienne.

Ces projets qui sont d’un intérêt capital dans la préservation des Forêts du Bassin du Congo, deuxième poumon écologique mondial, et de sa réserve de tourbières, permettront aux pays membres de la CCBC de faire face à la vulnérabilité face aux changements climatiques dont ils font preuve.

C’est dans ce cadre que la Coordinatrice Technique de la Commission Climat du Bassin du Congo, a invité les participants à cette table ronde à abonder le Fonds Bleu, outil de l’Union Africaine créée à l’initiative de Son Excellence Denis SASSOU-N’GUESSO, Président de la CCBC.

You may also like